Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les Vinyls - Page 2

  • Les Vinyls à ChartresEstivales

    La vie sociale et économique de Chartres semble centrée sur la Cathédrale. Elle est le but de pèlerinages et un passage obligatoire pour les pèlerins se rendant à Saint Jacques de Compostelle.

    La ville est donc fréquentée par de nombreux touristes venus du monde entier, mais en dehors de la Cathédrale, admirer les champs de la Beauce ne passionne pas longtemps. Aussi, la municipalité met tout en œuvre pour offrir aux habitants et aux visiteurs, une vie culturelle riche tout au long de l’année.

    Le festival ChartresEstivales fait partie des festivités. Pendant les deux mois de l’été, de fin juin à fin août, des spectacles de tous genres sont offerts tous les soirs sur quatre sites, utilisés à tour de rôle.

    Organiser un tel projet est loin d’être chose aisée. Il faut répondre à toutes les exigences de sécurité, toujours plus contraignantes, être sans cesse en contact avec les services de police municipale, nationale, les pompiers et les militaires de l’opération sentinelle. Il faut faire face aux aléas météorologiques, canicule et déluges de pluie compris. Pourtant, les membres du l’association ChartrESTIVALES le font avec bonne humeur et simplicité.

    L’une des quatre scènes proposées est le parvis du portail sud de la Cathédrale. C’est là que Les Vinyls se sont produits pour la deuxième fois en trois ans, ce samedi 27 juillet.

    Chartres Estival2.jpg

    Les spectateurs étaient au rendez-vous, certains venus parce qu’il y avait un concert, d’autres sachant que c’était Les Vinyls. D’après les organisateurs, ils étaient plus de 3500 massés devant la scène.

    Bien entendu, l’ambiance était là. On sentait dans notre dos, au-dessus de nos têtes, les gargouilles de la Cathédrale reprendre en cœur « C’mon Everybody » et les statues des saints retrousser leur aube pour danser le twist à Saint Tropez. Evidemment, quand il y a du Rock, on ne saurait rester de marbre.

    Nous ne saurions trop remercier les organisateurs, Michel et son équipe, les ingénieurs sons et lumières, sans oublier la municipalité, qui soutient sans restriction cette entreprise.

    GP

  • Faites sauter le bouchon

    En ces temps reculés du début des années soixante, les travailleurs Français bénéficiaient de quatre semaines de congés payés, qu’ils prenaient en une seule fois et tous en même temps, aux mois de juillet et août et allaient presque tous au même endroit : la côte d’azur. N’étant pas encore habitués aux autoroutes, ils empruntaient la Nationale 7, trajet obligatoire pour les Parisiens et les Nordistes désireux d’aller vers « les rivages du midi ».

    Lapalisse1.jpg

    Lire la suite

  • De Bric et de Broc (and roll)

    D’habitude, lorsqu’un concert est annoncé, je vais voir sur internet le site de l’organisateur, sa page Facebook pour savoir s’il y a des détails, des affiches ou autres pour les faire connaitre aux fans des Vinyls.

    Or, lorsque j’ai cherché le « New Garage Sixties » à Saint-Trivier-sur-Moignans, sur internet, rien. Aucun site, aucune page, aucune adresse… Inquiétant…

    Lire la suite