Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La joie de vivre

32135439_1472354542868915_8244257164248481792_n.jpg?ig_cache_key=MTc4NzEyNDczNTkyMzIxMzg2OQ%3D%3D.2

Les temps changent. Jadis, pour exprimer à la dame de ses pensées la flamme de ses sentiments, un homme pouvait lui susurrer, comme le fit Christian à Célimène :

« Ah! Que pour ton bonheur je donnerais le mien,

Quand même tu devrais n’en savoir jamais rien,

S’il se pouvait, parfois, que de loin, j’entendisse

Rire un peu le bonheur né de mon sacrifice » !

Aujourd’hui, on entend plutôt : « Oh ! Mamzelle ! T’es bonne toi, tu sais » !

On appelle ça l’évolution. On ne précise pas dans quel sens : le haut ou le bas.

Depuis que l’homo-erectus s’est dressé sur ses pattes de derrière, l’humanité en a connu des changements. La musique a toujours accompagné ces bouleversements, les suscitant, parfois. Dans l’histoire contemporaine, la révolution invisible, commencée en 1946 et qui s’acheva en 1975, qu’on appela également « les Trente Glorieuses, fut escortée (peut-être même guidée) par le jazz, puis par le Rock’n’roll. Au début des années soixante, la jeunesse cherchait à s’émanciper des parents, tout en conservant leur affection et du respect à leur égard. Le samedi soir, elle se retrouvait pour danser et s’amuser au son de cette musique venue d’ailleurs qui inspirait la joie de vivre et la liberté et, le dimanche, on retrouvait cette même jeunesse en costume-cravate et robe sage pour accompagner les parents à la messe.

Villenoy, 20 mai 2018

Arrivée de Vinyls en Cad Villenoy.jpg

Peter Villenoy.jpgCette ambiance festive, cette joie de vivre, nous les avons retrouvées à Villenoy pour le « Rassemblement Rock'n Roll Sixties », organisé par Festi-Villenoy, Comité des fêtes de la commune. Tout y était : des stands vintage de tenues pour pinups, des accessoires, des vêtements, des magnifiques voitures des années 50-60, un défilé de pinups et, bien sûr le concert des Vinyls. Une journée inoubliable au cours de laquelle, ceux qui l’ont connue ont pu revivre les plus beaux instants de cette époque et les plus jeunes, les imaginer.

 

Houdemont, 8 mai 2018

Houdemont.jpgSi l’on savait que le Rock’n’roll rime avec les motos, les pinups et les belles voitures, on n’aurait cependant pas imaginé qu’il pouvait aussi rimer avec la rhubarbe et le moyen-âge.

Le Comité des Fêtes de Houdemont, petite ville située au cœur de la Loraine, organise tous les 8 mai, la Grande Fête de la Rhubarbe inspirée de la légende selon laquelle, Hode Le Germain aurait fait fuir une horde de loups affamés en les frappant d’estoc et de taille avec un gros pied de rhubarbe. Par la suite, il créa «L'Ordre des Rhubarbiers».JC Houdemont.jpg

Après les défilés en costumes médiévaux et discours dans le style de l’époque, l’après-midi se poursuivit dans un tout autre style, puisqu’il y avait une démonstration de Zumba, un défilé de majorettes et Les Vinyls.

Comme quoi, le Rock’n’roll peut s’accommoder à toutes les sauces, fussent-elles à la rhubarbe.

Migennes, 26 mai 2018

Retour aux sources à Migennes, puisque c’est la ville où Johnny Hallyday et donc le rock’n’roll Français firent leurs débuts en France.migennes_01.jpg

La « fête au port », organisée par l'office de tourisme intercommunal et la ville de Migennes se déroule, comme son nom l’indique sur le port de Migennes, le long du canal de Bourgogne.

Cette année, dès 14 heures, le public pouvait découvrir le marché vintage et ses exposants, des objets, des vêtements, de la lingerie, des décorations, du mobilier et des vinyles d'époque proposés à la vente, plus vingt-six voitures de collection exposées sur les berges du port.

Puis vinrent les concerts : trois au programme avec Les Vinyls en vedette.

Château des Vaux, 2 juin 2018

Chpateau des Vaux.jpgRetour à la pétarade avec le rassemblement d’Harley-Davidson au château des Vaux. Ce dernier est un imposant château datant, à l’origine du XVIIème siècle, mais passablement transformé au XIXème, implanté sur les communes de Saint-Maurice-Saint-Germain et de Pontgouin, en Eure-et-Loir.

Depuis 1946, il est la propriété des Apprentis d'Auteuil, qui y accueillent des jeunes en difficulté.

La journée a bien commencé, puisqu’on attendait Les Vinyls à midi dans les jardins de l’église de Pontgouin. Arrivés pile à l’heure, nous étions attendus par une quarantaine de motards avec qui nous avons allègrement trinqué. Après ce petit moment festif, toute la troupe partit vers le château, dans un remake de l’Equipée sauvage, les motards et leurs terribles engins formant un long ruban sur ces petites routes de campagne, cortège dont le camion des Vinyls fermait la marche. A l’arrivée au château, spectacle bien anachronique que ces motos rangées bien alignées sur le parvis, comme devait le faire le marquis Étienne-Jean-François-Charles d'Aligre au début du XIXème siècle avec ses calèches.

Le concert eut lieu dans la chapelle du château, rebaptisée « salle des fêtes », sans doute parce que cette nouvelle destination attirait plus de monde. La scène était située à la place de l’autel et côté jardin, en posant nos affaires, nous découvrîmes une dalle en marbre noir. En y regardant de plus près, nous comprîmes que c’était la tombe du père Stanislas Barat qui, en 1946 se vit chargé de gérer le centre d’accueil des orphelins d’Auteuil. Je ne sais pas si le saint homme aurait apprécié un concert de Rock à côté de sa tombe, mais je ne pense pas qu’il en a été offusqué, puisque la recette de la journée était affectée à la sauvegarde du Temple de l’Amour, situé en lisière de la forêt du château, qui tire son nom du fait que des générations d’élèves amoureux allèrent y graver leurs initiales dans un cœur.

Temple de l'amour.jpg

Saint-Germain-Laxis, le 3 juin 2018

Toute autre ambiance en cette belle journée de printemps, que ce concert pour « Le Logis », association ayant pour objet d'apporter une aide aux enfants, aux adolescents et aux adultes, handicapés ou en difficulté.

Les artistes existent pour divertir et faire plaisir à leurs spectateurs. Pour des musiciens, il est donc très gratifiant de se produire devant des gens réactifs, qui aiment ce qu’ils entendent et dansent en montrant leur joie. C’était d’autant plus vrai ce jours-là pour Les Vinyls qui jouaient devant un parterre de gens pour qui la vie de tous les jours est loin d’être facile et qui ont sans doute peut d’occasion de se défouler. Là, par contre, ils y allaient de bon cœur et ça faisait réellement plaisir à voir. Pouvoir apporter un peu de plaisir à des gens qui n’en n’ont peut-être pas souvent est une véritable source de joie.

Chaumot, le 9 juin 2018

L'Amicale de Chaumot organise tous les ans « Les feux de la Saint Jean » dans ce charmant petit village de l’Yonne.

Organiser une soirée où l’on attend plus de 2500 personnes demande beaucoup de temps et d’énergie.

A notre arrivée, cependant, tout était prêt, les animateurs étaient sympathiques, il faisait beau et la bière était fraiche. Mais peu de temps après notre balance, le ciel s’est couvert de nuages annonciateurs de pluie, soufflés par un vent de plus en plus violent. Juste avant le début du concert, le déluge s’est abattu sur la région. Une véritable tempête qui aurait même emporté le barnum couvrant la scène si on ne l’avait pas arrimé à l’aide d’une voiture. Bien qu’à l’abri sous une tente, l’eau commençait à suinter par le sol faisant par endroit de grandes flaques.

Tout ce travail pour rien, car même si la pluie commençait à s’estomper, le sol était si détrempé qu’il était inutile d’attendre des visiteurs. Finalement le concert eut lieu dans la salle des fêtes, située juste derrière la scène et au lieu de 2500 personnes nous avons joué devant la trentaine de courageux ayant bravé les intempéries.

Qu’à cela ne tienne. Nous avons déjà signé pour revenir l’année prochaine et cette fois, il fera beau et le grand bûcher qui brûla à minuit pour nous réchauffer brûlera cette fois pour fêter dignement l’arrivée de l’été, le soleil et la fertilité, comme c’était la coutume jadis.

Chartres, le 16 juin 2018

Qui pourrait croire que près du centre-ville de Chartres, derrières de hauts murs austères se cachent de belles demeures avec de grands jardins ? C’est dans l’une d’entre elles que Les Vinyls ont été conviés à donner un concert privé, à l’occasion d’un anniversaire de mariage. Belle maison traditionnelle à laquelle a été ajoutée une aile plus moderne avec salon et piscine couverte.

Il y avait le couple en question, leurs enfants, petits-enfants et proches. La dernière fois que nous nous étions produits à Chartres, c’était au pied de la cathédrale, devant 1500 personnes. Comme quoi, le Rock’n’roll peut aussi faire office de musique de salon.

Saint-Just-en-Chaussée, le 21 juin 2018

La première Fête de la Musique eut lieu le 21 juin 1982, jour symbolique du solstice d’été, le plus long de l’année dans l’hémisphère Nord. Depuis, elle a lieu sans faute tous les ans, partout en France. Certaines villes comme Saint-Just-en-Chaussée consacrent une partie de leur centre-ville à cette manifestation. Non moins de trois scènes étaient érigées dans le quartier de la mairie interdit à la circulation pour l’occasion. Chacun pouvait donc aller au concert pour écouter sa musique préférée. Malgré cette concurrence et un match de coupe du monde, les amoureux du Rock’n’roll étaient plutôt nombreux.

Marseille, le 30 juin 2018

Il faut préciser ici que partout où nous avons joué, nous avons toujours été accueillis de la meilleure manière, au point où nous aurions pu nous prendre pour des stars. Mais à Marseille, nous avions l’impression d’être les Rolling Stones, tellement tout avait été prévu pour notre confort avant, pendant et après le concert. On parle souvent de l’antagonisme régnant entre les Marseillais et les Parisiens autour d’une rivalité footballistique dont on ne comprend pas bien les raisons. Ce 11ème festival de la Moline a montré que la musique dépasse les conflits d’autant plus lorsqu’ils sont stupides et plus de 2500 Marseillais sont venus applaudir cinq rockeux venus de la région Parisienne. Signalons que pour l’occasion, c’est l’ami Lionel Pujol qui assurait la guitare lead du groupe.

Marseille 1.jpg

Marseille 2.jpg

Lézinnes, le 13 juillet 2018

Le Fan-club de Johnny Hallyday de Lézinnes dans l’Yonne nous avait demandé de rendre un hommage à leur idole disparue, en donnant un concert la veille du 14 juillet, le soir de la retraite aux flambeaux et du feu d’artifice.

Tous les membres du Fan-club étaient habillés aux couleurs des Vinyls, rouge en haut et noir en bas. Pendant le repas, entendre, surtout les femmes, vouer un tel culte à Johnny, évoquant avec fierté et émotion, le jour où il les avait regardées dans les yeux, fait un signe ou échanger quelques mots était impressionnant. On ne pouvait pas s’empêcher de penser que quelqu’un qui reste aussi fortement ancré dans le cœur des gens n’est pas vraiment mort. Ou en tout cas, comme on doit de toute façon y passer un jour ou l’autre, c’est une belle façon de mourir.

Interlude télévisé, le 24 juillet 2018

En marge des Vinyls, Alexandre Lucet, chanteur du groupe, pensant assister à un concert a été piégé et a en fait passé une « Audition secrète », la nouvelle émission de M6. Sa prestation passait à la télé ce soir-là, vue par plus de deux millions de téléspectateurs. Sans le savoir, il était auditionné par Pascal Nègre et Julien Creuzard, producteurs du nouveau concept et a passé avec brio la première étape, basée sur son interprétation de deux titres d’Elvis Presley. Las, à l’étape suivante où la figure était imposée, chanter Thinking Out Loud, le succès d'Ed Sheeran, on lui a demandé de faire le choix entre son propre style ou continuer de faire ce que qu’il fait parce que ça lui plaît. Et comme il préfère faire ce qu’il aime, l’aventure s’est arrêtée là. Mais pendant ce bref passage à la télévision, Alexandre a été adoubé par ces deux grands professionnels du showbiz comme véritable chanteur de Rock, ne tarissant pas d’éloges par des « Il chante très, très bien », « même le groupe s’est laissé embarquer », « Incroyable ! Tu as mis le feu ». Et finalement, c’est ça l’important.



Entraigues-sur-la-Sorgue, le 27 juillet 2018

Première étape d’une suite de trois jours de concerts, Entraigues-sur-la-Sorgue dans le Vaucluse organisait sa Fête votive annuelle. Pour ceux qui l’ont oublié, je rappellerai qu’une fête votive est un événement traditionnel en Provence et qui, à l’origine, était toujours liée à la fête du saint de la paroisse. Elles avaient lieu l’été marquant soit une trêve dans les gros travaux des champs, soit la joie des premières récoltes rentrées. En réalité, personne n’a su vraiment nous dire ce que c’était et encore moins de quel saint il s’agissait, l’important, finalement étant de faire la fête. Et c’est ce qu’on a fait.

sonorisation-%C3%A9clairage-Concert-les-Vinyls-Entraigues-1024x768.jpg

Couches, le 28 juillet 2018

Motos.jpgAprès le Vaucluse, la Saône-et-Loire pour œuvrer à la 20ème édition des Macadam Motors. Imaginez des milliers de motards, tous avec l’uniforme de motards, bandana, barbe fleurie, tatouages et portant des culottes, des bottes de moto, un blouson de cuir noir avec un aigle dans le dos. C’était à celui qui avait la plus grosse et la plus belle. Beaucoup de spectacles au programme et que du classique : la boule de la mort, strip-tease, randonnées à moto et plusieurs groupes de qualité avec Les Vinyls programmé à 0h30. Le hic dans ce genre d’événement c’est quand le présentateur et les musiciens ne tiennent pas compte des horaires impartis et se laissent aller, entraînés par l’ambiance. Du coup, c’est à 2h30 du matin que nous avons commencé notre propre concert que, finalement, l’organisateur nous a demandé d’écourter. Il faut dire que la centaine de spectateurs tenant encore debout, pas encore terrassés par la fatigue et la bière avaient du mérite. Il est vrai que le bar était à côté.

DSC_1960.jpg

Amponville, le 29 juillet 2018 Fête des Kangourous moto club

13907073_1219176928134862_2659928066200735822_n.jpg?_nc_cat=0&oh=50b5fdafcaacaec55d7200087449928e&oe=5C343560

Le lendemain, pour changer, concert à un rassemblement de motos à Amponville en Seine et Marne, organisé par le Moto club de la Vallée du Loing "Les Kangourous". Là aussi, ambiance très sympathique, à la fois pétaradante et champêtre. Ayant lieu l’après-midi, l’événement avait quelque chose de familial.

Le mot d’ordre des Kangourous est « passer du bon temps, sans prise de tête » et c’est ce que nous avons fait.

Enghien les Bains, le 12 août 2018

Tous les weekends du 14 Juillet au 26 Août, la ville d’Enghien les Bains s'anime au rythme de la musique, des animations famille et enfants et du sport avec Festiv'été dont cette année était la 6ème édition. Le 12 août était la journée Rock’n’roll avec une initiation à la danse suivie du concert des Vinyls.

Enghien.jpg

Accueillis comme à Marseille avec tous les égards et dans le magnifique décor du Jardin des Roses, sur une scène adossée au Lac d’Enghein, nous avons conclu cette saison « printemps été » des Vinyls de la meilleure manière. Précisons que du fait de l’annonce tardive de ce concert, c’est Francky Gumbo qui tenait la guitare lead, remplaçant de luxe du soliste attitré Peter Memphis en vacances en Corse à cette date.

Il nous faut dès à présent penser à la rentrée et aux nouvelles échéances qui nous attendent. Certains de fans se sont plaints, à juste titre, que nos annonces de concerts n’étaient pas assez précises, n’indiquant pas l’heure où l’adresse exacte. Nous avons tenu compte de cette remarque et pouvons vous dire que désormais, dès que nous avons les détails d’un concert, il suffira de cliquer sur le bouton « billets » pour avoir tous les détails nécessaires.

GP

 

 

 

Commentaires

  • Très grande envie de partager et participer à vos concerts. J'ai hâte de voir Alexandre sur scène je ne le connais que dans la fraîcheur de RANDERS.

Écrire un commentaire

Optionnel