Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le rêve Américain

Toute forme de vie suit un cycle de quatre étapes : naissance, développement, déclin et anéantissement. Notre monde, notre culture, notre civilisation sont à l’évidence au stade avancé du déclin, proche de l’anéantissement. Nous le sentons bien et, comme perdus dans le désert nous cherchons une oasis, comme traversant une jungle hostile où chaque arbre, chaque feuille cache un danger, nous cherchons une percée pour nous ressourcer, nous reposer sous les rayons du soleil.

Pour les gens de notre génération, l’Amérique a toujours exercé un attrait particulier, une fascination. Bercés de Westerns dans notre enfance, à l’adolescence, notre fureur de vivre a trouvé un exutoire dans le Rock’n’roll.

Notre oasis à nous, c’est tout ce qui touche à l’Amérique : sa musique, ses grosses voitures, ses pinups.

13 mai 2017
Le Gang a encore frappé

Logo Rockin' gang.jpgYann et Olivier, fondus de belles américaines et de Rockab ont créé « The Rockin’Gang », association qui n’a pour but que de se faire plaisir en écoutant la musique qu’ils aiment entourés de rutilantes Buicks (voir la pochette de notre dernier CD), Cadillacs et autres monstres sacrés. Mais pas que. Ils dévoilent aussi des Arondes (Simca, vous vous souvenez ?), DS et bien d’autres merveilles.

Et le Gang a récidivé en demandant aux Vinyls d’assurer pour la 2ème année consécutive le concert de leur soirée annuelle.

Inutile de le dire, ce fut une sacrée soirée entre amis que nous avions beaucoup de plaisir à revoir.

 

 

20 Mai 2017
Au festival Américain

Cany Barville, petite ville du Far-West Français accueillait son 6ème festival américain en ce weekend des 20 et 21 mai.

Tout ce qu’on peut imaginer de l’Amérique de nos rêves se trouvait là. Dès l’entrée, ambiance débarquement avec une rangée de jeeps, camion ambulance et autres véhicules de l’US Navy de la 2ème guerre mondiale. A l’autre extrémité du terrain, des parquets de dance Country et de Rock’n’roll. Le long de l’allée, diverses boutiques et dans les contre-allées, des tipis indiens dressés avec leurs occupants devant fumant le calumet de la paix ou autre chose. Au centre, la grande scène où se déroulaient les concerts et divers événements : élection de Miss Pinup, strip-teases.Affiche Cany Barville.jpg

Bikers et cowboys, pinups et indiens se croisaient dans les allées, faune hétéroclite faisant penser à des studios d'Hollywood où l’on verrait Davy Crockett taper le carton avec Monsieur Spock entre deux tournages.

Sur la scène centrale, pour la musique, l’excellent groupe de musique Country « Roots 76 », qui comme son nom l’indique est composé de régionaux de l’étape et pour finir la journée du samedi, les Vinyls. Etait-ce parce qu’on était aux States. Un décalage horaire s’est produit et notre prestation a commencé avec pas mal de retard, ce qui n’a pas empêché la plupart des spectateurs de rester jusqu’à la fin, en redemandant encore, malgré la fraicheur nocturne.

 

3 Juin 2017
Côté Lac

Ce lac n’est pas le Michigan ni l’Ontario. Il est situé dans l’Essonne et nous y jouons plusieurs fois par an sans s’en lasser. Le concept du Côté Lac à Ollainville dans l’Essonne, conçu par son patron Sébastien Calderon tourne bien : d’un côté une salle avec une scène sur laquelle se produisent des groupes et de l’autre côté une salle avec DJ pour ceux qui aiment danser. Chose curieuse, on n’entend pas ce qui se passe dans la salle d’à côté, ce qui n’empêche pas les clients à aller de l’une à l’autre et de profiter et de la danse et du spectacle et aussi de danser pendant le spectacle.

Accueil sympa, bonne cuisine et ambiance assurée, nous reviendrons.

GP

Écrire un commentaire

Optionnel